balisage
GR10 d'Est en Ouest
Traversée des Pyrénées d'Est en Ouest par le GR10
De Banyuls sur mer à Hendaye, 01 août - 11 septembre 2015

Pourquoi le GR10 ?
Le GR10 est la première Grande Randonnée que j'ai effectué. Habitant à Hendaye depuis plusieurs années, c'est un peu au hasard que j'ai découvert ce chemin. J'ai d'abord effectué le tronçon Saint Jean Pied de Port - Hendaye pour, tout simplement, savoir ce qu'était la randonnée en montagne sur quelques jours. Arrivé à Hendaye au bout de cinq jours, je me suis rendu compte que j'aimais la randonnée, la montagne, l'aventure,... Bref, je me suis dit qu'un jour "je ferais le Gr10 en entier". 5 ans plus tard, j'avais enfin le temps et l'opportunité de partir vivre cette aventure.

Pourquoi dans ce sens?
Comme je l'ai dit, vivant dans la région d'Hendaye, je trouvais ça intéressant de partir de l'autre bout des Pyrénnées pour revenir chez moi à pied au bout de quelques 900 km. De plus, les 3/4 des gens font le GR10 d'Ouest en Est, c'est-à-dire d'Hendaye vers Banyuls sur mer; je préférais croiser les gens plutôt que de les suivre. Et avant de commencer ce périple, j'avais pleinement conscience des multiples difficultés qui allaient m'attendre. Dans les moments difficiles, je pouvais ainsi me dire que chaque pas effectué allait me rapprocher de "mon chez moi".

Récapitulatif de mon parcours
J'ai effectué un total d'environ 895 km (sans compter certains détours et autres demi-tours....). Il existe plusieurs versions différentes quant au nombre de kilomètres parcourus. Certains parlent de 700 km, d'autres de 950 km... Pour ma part, j'ai voyagé avec une cartographie précise et très bien détaillée qui indique un total de 895.5 km. Vous la trouverez sur le site le Gr 10 dans la rubrique "étapes".

Jour Départ Arrivée Altitude Maximale ( m ) Km Temps  Dénivelé +  Dénivelé -  Nuit Météo
      PYRENNEES-ORIENTALES              
1 Banyuls sur mer Tagnarède 1125 18,1 7h00 1310 265 Bivouac Soleil Résumé
2 Tagnarède Las Illas 1230 27,9 10h00 573 760 Bivouac Soleil Résumé
3 Las Illas Arles sur Tech 1426 28,1 10h00 1249 1411 Camping Soleil Résumé
4 Arles sur Tech Abri du Pinatell 1731 18,3 8h00 1709 252 Cabane Soleil Résumé
5 Abri du Pinatell Refuge de Mariailles 2150 24,1 10h00 759 691 Bivouac Soleil Résumé
6 Refuge de Mariailles Refuge du Ras de la Carença 2294 23,6 11h00 1472 1360 Bivouac Soleil Résumé
7 Refuge du Ras de la Carença Planès 2367 13,5 6h00 763 1083 Camping Soleil Résumé
8 Planès Cabane de Rouzet 2426 28,5 10h00 916 169 Cabane Brouillard/Pluie Résumé
      ARIEGE              
9 Cabane de Rouzet Merens-les-Vals 2480 13,8 6h30 503 1713 Hotel Nuages Résumé
10 Merens-les-Vals Col de la Didorte 2439 16,5 7h00 1647 604 Bivouac Soleil Résumé
11 Col de la Didorte Refuge de Balledreyt 2093 18,7 8h00 853 1346 Cabane Soleil Résumé
12 Refuge de Balledreyt Goulier 1905 21,3 9h00 1064 1574 Gîte Soleil Résumé
13 Goulier Marc 1660 24,2 7h00 1189 1189 Hotel Orage/Pluie Résumé
14               Hotel    
15 Marc Aulus-les-Bains 1933 19 7h00 1062 1373 Bivouac Pluie Résumé
16 Aulus-les-Bains Saint Lizier 1618 20,9 9h00 1003 1053 Bivouac Soleil Résumé
17 Saint Lizier Cabane d'Aula 1998 21,7 9h30 2039 1294 Cabane Brouillard Résumé
18 Cabane d'Aula Cabane de Tariolle 1550 23,2 7h30 659 1009 Cabane Pluie Résumé
19 Cabane de Tariolle Cabane du Clos du Lac 1892 24,9 9h30 1619 1698 Cabane Soleil Résumé
20 Cabane du Clos du Lac Refuge Jacques Husson 2221 20,5 10h30 2024 1879 Bivouac Soleil Résumé
21 Refuge Jacques Husson Cabane de l'Artigue 2176 23,4 9h00 1011 1632 Cabane Soleil Résumé
      HAUTE-GARONNE              
22 Cabane de l'Artigue Bagnères-de-Luchon 2193 20,8 7h00 843 1553 Gîte Nuages Résumé
23 Bagnères-de-Luchon Les Granges d'Astau 2275 21,2 9h00 1635 1136 Bivouac Brouillard/Nuages Résumé
      HAUTES-PYRENNEES              
24 Les Granges d'Astau Bourisp 2131 22,3 9h00 1618 1952 Bivouac Brouillard/Nuages Résumé
25 Bourisp Lac de l'Oule 2215 17,4 6h30 1421 405 Bivouac Soleil Résumé
26 Lac de l'Oule Barèges 2509 19,8 8h00 755 1336 Caming Soleil Résumé
27 Barèges Les Granges de Bué 1530 26,6 9h00 1030 740 Bivouac Soleil Résumé
28 Les Granges de Bué Barrage d'Ossoue 1947 22,2 8h30 642 338 Bivouac Soleil Résumé
29 Barrage d'Ossoue Cauterets 2734 (point culminant du GR10) 25,1 10h00 967 1841 Bivouac Soleil Résumé
30 Cauterets Estaing 2242 21,2 9h00 1282 1262 Bivouac Soleil Résumé
31 Estaing Gourette 1799 15,6 7h30 1491 1101 Abri Soleil Résumé
      PYRENNEES-ATLANTIQUES              
32 Gourette Gabas 2465 20,1 8h30 1095 1445 Abri Brouillard Résumé
33 Gabas Etsaut 2185 22,7 8h00 1165 1588 Bivouac Nuages Résumé
34 Etsaut Lescun 1601 14,9 6h00 1151 866 Gîte Brouillard Résumé
35 Lescun Sainte Engrâce 1922 25,7 9h00 1271 1548 Bivouac Brouillard/Nuages Résumé
36 Sainte Engrâce Logibar 1383 21 8h00 925 1165 Bivouac Soleil Résumé
37 Logibar Esterençuby 1456 38 12h00 1856 2001 Abri Nuages Résumé
38 Esterençuby Saint Jean de Pied de Port 587 11,5 3h00 356 428 Camping Soleil Résumé
39 Saint Jean de Pied de Port Col de Buztanzalhay 1021 24 10h00 1549 865 Bivouac Soleil Résumé
40 Col de Buztanzalhay Ainhoa 1044 31 11h00 1129 1852 Camping Soleil Résumé
41 Ainhoa Col d'Ibardin 532 28,5 9h00 889 682 Bivouac Nuages Résumé
42 Col d'Ibardin Hendaye 372 13,7 4h00 55 372   Soleil Résumé
                   
  TOTAL: 894,3 km  (moyenne de 21,8 km / jour)  
   
  METEO SOLEIL: 26 jours NUIT BIVOUAC: 20  
  NUAGES: 6 jours CAMPING: 5  
  BROUILLARD: 5 jours GITE: 3  
  PLUIE: 3 jours HOTEL: 3  
  ORAGE: 1 jour ABRI: 3  
  CABANE: 7  
   
                   

Etant parti le 01 août, j'ai connu de très fortes chaleurs durant la première semaine (on pourrait même parler de canicule). J'ai aussi rencontré quelques épisodes orageux sans grandes conséquences si ce n'est d'être trempé, et du brouillard (parfois total, parfois passager). La période la plus difficile concernant la météo était durant la première semaine de septembre. Du jour au lendemain, la température a diminué d'une quinzaine de degrés ce qui rendait le périple beaucoup moins confortable et les nuits beaucoup plus compliquées. Voyageant avec ma tente, j'ai pu bivouaquer assez facilement. De temps en temps, j'optais pour le camping ou gîte pour avoir le droit à une douche chaude et un bon matelas. En Ariège, de nombreuses cabanes de berger se trouvent sur le GR10 à disposition du randonneur. Certaines sont sales et poussiéreuses, mais la plupart sont convenables. Je parle aussi d'abri lorsque je passais la nuit dans un endroit qui n'était pas fait pour. (ex:dormir dans une chappelle).

La marche en elle-même
Je suis simplement parti avec la cartographie que j'ai mentionné un peu plus haut. Cela est suffisant pour ne pas se perdre puisqu'elle indique régulièrement les différents lieux traversés par le GR10, ainsi que les endroits où l'on peut trouver de l'eau (ce qui n'est pas négligeable). Avant de partir, j'avais repéré les différents lieux où je pouvais me ravitailler. Le GR10 traverse de nombreux villages ou hameaux, mais tous n'ont pas de superettes ou épiceries. C'est pourquoi il vaut mieux anticiper afin d'éviter de mauvaises surprises. Le balisage rouge et blanc que l'on suit tout au long de la randonnée est très bien fait et régulier. Si l'on ne voit pas de traces au bout de cinq minutes, c'est souvent parce que l'on n'est pas sur le bon chemin. Je n'ai fait que quelques demi-tours, et encore, c'était souvent dû à un manque de concentration ou d'observation. Pour ma part, je dirais que seulement une ou deux zones mériteraient un peu plus d'éclaircissement (du côté de Gavarnie par exemple). J'effectuais en moyenne une vingtaine de kilomètres par jour; des fois plus, des fois moins. Cela dépendait de la météo, de mon état de fatigue, etc...
NB: Les temps de marche indiqués dans le tableau ci-dessus comprennent aussi les temps de pause. Je faisais parfois une grande pause le midi, d'autres fois plusieurs petites pauses. Il n'y a pas de règles, mais les pauses petites ou grandes sont nécessaires.

Hébergement
Comme je l'ai dit un peu plus haut, je suis donc parti avec une toile de tente afin d'être autonome. Ainsi, je pouvais m'arrêter où je le souhaitais pour bivouaquer. Même s'il convient de préciser qu'il faut parfois marcher 2 heures pour trouver un endroit tranquille sans rochers ou cailloux... La partie ariégeoise est composée de nombreuses cabanes. Cela permet de dormir entre quatre murs pour se protéger du froid, de la pluie ou du vent. Certaines sont parfaites avec: matelas (plus ou moins propre), un coin pour faire du feu, du bois sec mis à l'abri par le randonneur de la veille, bougies,... D'autres fois, le confort est très minime. Il m'est arrivé de dormir à même le sol dans ces cabanes. Sinon, certaines avaient une cheminée mais sans bois sec à disposition ce qui peut-être rageant... J'en ai croisé 2-3 qui étaient totalement dégradées, taguées ce qui est plutôt dommage... Ces cabanes ne représentent pas le grand luxe, mais elles sont gratuites, à disposition du randonneur et ont le mérite d'exister.

J'ai dormi aussi dans quelques gîtes et campings où l'on est très souvent bien accueilli en tant que randonneur. Je n'ai fait aucun refuge. Trop cher, trop de monde et l'accueil laisse souvent à désirer. Je voyageais seul et lorsque l'on est seul, on ne rapporte pas. Certains refuges l'ont très bien compris et s'en foutent totalement de vous. Les groupes d'au moins 4-5 personnes, eux, ont le droit au sourire. Bref, je n'ai pas fait de refuges et je ne le regrette pas. J'ai préféré garder l'argent pour ceux qui me regardaient dans les yeux.

Enfin, j'ai passé 3 nuits sous abri. A Gourette, où le froid, la pluie et le brouillard m'ont empêcher de déplier ma tente sans tremper tout mon sac. Je me suis rabattu sous un escalier d'un parking sous-terrain. Très glauque, mais au bout de trente jours de marche, on pourrait s'endormir n'importe où. Le lendemain, toujours avec les mêmes problèmes météo, j'ai dormi à l'intérieur d'une chapelle qui m'avait été indiqué par la réceptionniste d'un hôtel. D'ailleurs, deux autres randonneurs s'y trouvaient. Enfin, j'ai dormi sous le porche de l'église d'Esterençuby. La chaleur était revenue et la nuit est tombée avant que je ne trouve un endroit pour planter ma tente.

Ravitaillement
Le GR10 propose de nombreux ravitaillements. On trouve de quoi se restaurer tous les 2-3 jours environ. Mais certaines parties sont plus désertiques. C'est le cas de l'Ariège notamment où il faut parfois marcher quasiment une semaine pour traverser un village. Certains gîtes proposent aussi du ravitaillement. On peut donc parfois se restaurer même si l'on ne dort pas sur place. Ça vaut donc le coup de se renseigner. Je mangeais surtout froid le midi et chaud le soir. Pour le midi: saucisson sec, pain, sardines ou maquereaux, fruits( tomate, banane, poire...), fruits sec,.... Pour le soir: nouilles chinoises, nourriture lyophilisée, semoule,....

Les indispensables
Le corps: 900 km, ce n'est pas rien. On met donc son corps à rude épreuve. Il faut donc se forcer à faire des étirements matin et soir, mettre ses pieds dans l'eau fraiche après une journée de marche si c'est possible, enlever ses chaussures dès que l'on prend une petite pause, mettre de la crème Nok le soir... J'ai eu quelques départs d'ampoules, mais rien de gênant. Le GR10 est très physique. On monte et on descend. Je ne suis pas un grand sportif au quotidien, mais je n'ai jamais pris autant soin de mon corps que pendant le GR10.

Le sac: Mon sac faisait une quinzaine de kilos avec l'eau (2 litres), mais sans la nourriture. Je pense que c'est le maximum. Au-dessus, on commence vraiment à le sentir. Je n'en n'ai pas réellement souffert, mais à la fin de la journée il était temps que je l'enlève. Ce poids s'explique par ma tente qui était très bien mais aussi très lourde (+ de 3 kilos). Je pense que l'idéal serait environ 12 kilos sans la nourriture. Vous trouverez la composition de mon sac en détail ici.

Le mental: Je n'ai pas souffert de la solitude car c'est plutôt mon tempérament en général. Mais certaines journées peuvent être très difficiles notamment lorsqu'il pleut, ou qu'il fait froid, ou que l'on doit monter pendant une douzaine de kilomètres dès le matin, ou parce que l'on n'a pas très bien dormi...Même en étant conscient de tout cela avant de partir, certains moments ont forcément été plus difficiles que d'autres. Pour ma part, ce sont les dix derniers jours qui ont été les plus difficiles. Le GR10 est une aventure extraordinaire mais qui se mérite...


Contact: Pour tout renseignement concernant le GR10 dans le sens Est-Ouest, n'hésitez pas à me contacter par mail: humeur-nomade@laposte.net
Je vous aiderai avec grand plaisir.


Aurélien